fr-Expo HB4FR - Claude Nicollier, HB9CN - HB4FR

Nous voulons intéresser les jeunes pour les sciences, la technologie et la radio
Wir wollen die Jugend für die Wissenschaft, die Technik und den Amateurfunk interessieren
We want to interest young people in sciences, technology and radio
Logo HB4FR
HB4FR
"Clin d'Ailes"
Swiss Air Force Museum
HAM Radio Club
Payerne - Switzerland
Aller au contenu
Expo HB4FR - Claude Nicollier, HB9CN

C'est grâce au soutien inconditionnel de Claude Nicollier, HB9CN, président du conseill de fondation du Musée Clin d'Ailes, que le club HB4FR a pu réaliser cette exposition d'équipements de télécommunication dans le musée Clin d'Ailes. Nous le remercions chaleureusement pour ces précieux conseils, sa collaboration et son engagement lors de nos activités ARISS et de la Semaine Mondiale de l'Espace. Nous lui devons une grande part de notre succès.

Depuis toujours, l'espace fascine. Au XVIe siècle,  Galilée observait déjà les étoiles depuis sa lunette astronomique (qu'il a d'ailleurs inventée), Jules Verne imaginait deux siècles plus tard  dans "De La Terre à la Lune" de se rendre sur l'astre lunaire propulsé  par un canon... Quelles que soient les époques donc, l'exploration  physique de l'Univers constitue un leitmotiv pour l'humanité. Au cours  de la Guerre Froide, le rêve va devenir réalité. En effet, entre 1957 et  1969, les Etats-Unis et l'URSS se livrent une véritable bataille  technologique pour démontrer leur supériorité militaire en cas  d'attaque, qui se cristallisera autour de la conquête de l'espace.

Claude Nicollier, HB9CN
Comme astronaute Suisse notre membre d'honneur a également participé à la conquête de l'espace. En effet, il devient en 1992 le premier Suisse dans l'espace (Mission STS-46). Il compte aujourd'hui à son actif plus de 1000 heures passées dans l'espace incluant une sortie en scaphandre de 8 heures 10 minutes. Il est le seul astronaute qui a volé sur les quatre navettes américaines. En 1992 sur  Atlantis, en 1993 sur Endeavour, en 1996 sur Columbia et enfin en 1998  sur Discovery.





Claude Nicollier participe, comme spécialiste de mission, au vol de la navette Atlantis STS-46 (31 juillet - 8 août 1992) au cours duquel l'équipage largue le porte-instrument récupérable de l'ESA EURECA, et procède aux premiers  essais en vol du système de satellite captif (TSS). La mission est  accomplie en 123 orbites autour de la Terre, soit plus de 5 millions de  kilomètres en 191 heures 16 minutes.






Puis il participe, comme spécialiste de mission, au vol STS-61 (2-13 décembre 1993) pendant lequel la navette Endeavour rejoint et remet en état le télescope spatial Hubble, programme conjoint ESA/NASA. Claude Nicollier est aux  commandes du bras télémanipulateur de la navette. La mission est  accomplie en 163 orbites autour de la Terre, soit plus de 7 millions de  kilomètres en 259 heures 59 minutes.





En janvier 1995, Claude Nicollier est sélectionné pour sa troisième mission spatiale, STS-75. Pendant cette mission de 15 jours (22 février - 9 mars 1996), le second déploiement du satellite captif (TSS) est tenté; le câble se casse alors que le satellite atteint une distance de 19,7 km de la navette. Les astronautes concentrent ensuite leurs activités sur les expériences en orbite de la charge utile US Microgravity USPM-3. La mission est accomplie en 252 orbites autour de la Terre, soit plus de 10 millions de kilomètres en 377 heures 40 minutes.




En août 1998, Claude Nicollier entame la préparation de son quatrième vol spatial, la mission STS-103  (20 – 28 décembre 1999). Pendant cette troisième mission de maintenance du Télescope Spatial Hubble, Claude Nicollier effectue sa première sortie extra-véhiculaire. Il installe de nouveaux systèmes et instruments destinés à améliorer les performances du télescope orbital.






Claude Nicollier, HB9CN, pendant sa sortie extra-véhiculaire, mission STS-103

Nous remercions la NASA, l'ESA et Claude Nicollier pour la mise à disposition des images et des Patches


Après sa retraite comme astronaute en 2007, Claude Nicollier enseigne aujourd'hui l'ingénierie spatiale à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne.

N'oubliez pas de visiter l'Espace Nicollier au Musée Clin d'Ailes lors de votre prochaine visite !!

Distinctions :

  • 4 médailles de vol de la NASA (1992, 1993, 1996 et 1999)
  • Prix d'honneur de la Fondation Pro Aero, Suisse (1992)
  • Collier Trophy (décerné au Hubble Space Telescope Recovery Team, l'ensemble de l'équipage STS-61) par la National Aeronautics Association Américaine (1993)
  • Médaille d'or Yuri Gagarin de la Fédération Aeronautique Internationale (1994)
  • Médaille d'argent de l'Académie Nationale de l'air et de l'espace, France (1994)
  • Prix de l'Université de Lausanne (1994)
  • Doctorat d'honneur de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) (1994)
  • Doctorat d'honneur de l'Université de Genève (1994)
  • Nommé Professeur à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL),(1994)
  • La médaille Einstein lui a été remise en 1998 par la Société Einstein de Berne
  • Le 26 janvier 2011, le Conseil d'Etat du canton de Vaud lui a octroyé le Mérite cantonal Vaudois

HAM Radio :
Amateur Radio is „Communications Superpower".
The Radio Amateurs are the eyes and the ears of the
world in time when all other information channels are silent.

(Kristalina Georgieva, EU-Commissioner)
© 2011 / 2018 by HB4FR
Logo HB4FR we provide Space for Kids
Retourner au contenu